En route vers la transition énergétique

UNE AMBITION FORTE : RENFORCER L'AUTONOMIE ALIMENTAIRE DE LA POPULATION ET DE LA COMMUNE et PROMOUVOIR UNE AGRICULTURE DE QUALITE

Produit ici, consommé ici

Entre 2000 et 2010, le Pays d’Aix a connu une véritable déprise agricole. Il a perdu 9% de sa surface agricole utilisée et plus de 2% de sa population active agricole.  A Châteauneuf, l’agriculture représente encore 19% du territoire communal, soit 252 hectares. Mais la pression foncière s’est alourdie et la tentation de spéculer sur le foncier agricole s’est renforcée. Une étude récente de l’Agence d’Urbanisme indique que si nous continuons la même politique de diminution des surfaces agricoles menées depuis ces 30 dernières années, celles-ci pourraient totalement disparaître en quatre générations.

La commune souhaite donc contribuer, à son niveau, au soutien du secteur et des productions de qualité tel que les vins et huile d’olive AOC, le miel, les vins et l’agneau de Sisteron IGP, les miels et plantes aromatiques labels rouges .

Une ferme villageoise multifonctions au cœur d’une Zone Agricole protégée

La commune souhaiterait créer une ferme municipale au nord de la RD7n (route de Beaurecueil) de manière à répondre aux différentes besoins locaux en terme d'alimentation. Ce projet en cours d'élaboration aurait plusieurs fonctions :

.Une fonction de production :  une production maraîchère en bio; une production ovine avec l’installation d’un éleveur ovin ; une production d’huile d’olive avec un moulin à huile ; une miellerie ; et pourquoi pas l’installation d’un producteur de brousse du Rove . Les produits pourraient être écoulés dans les cantines, les marchés locaux, chez des producteurs bio…

.Une fonction éducative pour les scolaires et le grand-public « de la fourche à la fourchette »

.Une fonction de formation et d'appui à la création d'activité agricoles et maraichères bio en partenariat avec des agriculteurs, des vignerons, des producteurs bio, des lycées agricoles etc

Un outil pour réussir dans ce projet :  la mise en place d’une zone agricole protégée (ZAP) sur une partie des terres agricoles de notre territoire. Des terres classées en zone NC de l’ancien POS pourront également être classées à terme en zone agricole. Dans le cadre de la conduite de ce projet mené en partenariat avec la Métropole, le Département, la SAFER et la Chambre d’agriculture, nous réalisons actuellement un diagnostic du territoire communal afin de pouvoir proposer rapidement un plan d’actions opérationnelles

Discrètement, notre village chemine vers l’autonomie énergétique et alimentaire : histoire d’une mutation …

Silence ! Ça pousse !

Petite philosophie au jardin …Olivier s’est démené tout l’hiver pour préparer l’été en espérant qu’un tel déferlement d’énergie finirait par inspirer nos courgettes et les faire fleurir… On a monté nos serres, pailler, planter et semer (des fraises, des framboises, des fleurs, des tomates, des courgettes, des pommes de terre nouvelles, des aubergines, des asperges, choux, des salades, des carottes etc). « Si tout ça finit par donner, ça nous consolera de ce printemps  pluvieux » … le summum de la sagesse cette phrase …En même temps cultiver son jardin, il parait que ça peut aider à atteindre la zénitude… Je vous rassure quand même, on n’a pas fait tout ça pour des prunes, les premières fraises pointent le bout de leur nez, rouges, odorantes, gourmandes, sucrées, fondantes, acidulées … En juin, au menu de la cantine la fraise dans tous ses états : délice de  fraises au sucre, fraise melba en robe de chantilly, tarte aux fraises revisitée, sucettes de fraises au chocolat, yaourt frappé à la fraise … de Châteauneuf Le Rouge.

 

 

Retour sur le travail réalisé cet hiver au jardin

Parcelles dans le parc du château  

Sous serres : l’installation des serres sur la parcelle centrale est maintenant terminée. Notre jardinier y a déjà planté en terre ou en godets des concombres, tomates, courgettes, aubergines, pommes de terre nouvelles, courges, basilic, salades, épinards, persil et  fleurs. L’irrigation est opérationnelle via le bassin (aspersion + gouttes à gouttes). La parcelle sud (plantation en plein champ) est  également prête à être cultivée.

L’extension de notre potager : à la recherche de nouvelles parcelles à exploiter

Parcelles dans le labyrinthe (5 000 m2)

Elles accueillent nos fraisiers, framboisiers, nos asperges et nos herbes aromatiques …. L’eau d’arrosage proviendra du puits situé au fond du parc. Le montage des hangars de stockage  est prévu pour cet été.

Le bio en pratique : Des larves de  chrysopes ont été relâchées dans les serres. Ce sont des prédateurs redoutables. Elles consomment principalement des pucerons et acariens (jusqu’à 500 pucerons ou 10000 acariens au cours de leur développement), mais peuvent aussi s’attaquer aux œufs et jeunes larves de lépidoptères.

Dans l’espace boisé seront plantés  quelques arbres fruitiers (pruniers, pistachiers, etc).

Parcelles à la Gavotte

La terre a été travaillée. La certification des terrains en cours. La surface exploitable du terrain est d’environ  3 ha.  Un puits avec forage, pompe et citerne de stockage sera creusé pour que l’eau d’arrosage soit à la bonne température.

Parcelles Cardeline

Des terrains (4 624 m2) ont également été achetés à Cardeline, nous y planterons  les arbres fruitiers (amandiers, abricotiers, pêchers etc)

Cette année et en attendant la construction de la cuisine centrale, les quantités produites ont été volontairement restreintes.  Mais nos enfants pourront commencer à se régaler des fraises de notre jardin dès le mois de juin environ deux fois par semaines. A partir de septembre, le prestataire de la cantine scolaire aura l’obligation de cuisiner nos fruits et  légumes. Ce sera également le cas de chefs étoilés lors du festival de la gastronomie et  au sein de l’académie de cuisine Mastercook9. Il est encore un peu tôt pour dire si les quantités produites cette année permettront de préparer des paniers bio pour les négréliens mais ne nous inquiétez pas nous vous ferons passer l’information.

Paniers bio

Des paniers bio ont été proposés cet été aux habitants de la commune cet été. Vous étiez nombreux au rendez-vous ce fut un vrai succès, merci à tous.  L'opération sera rnouvelée au printemps prochain. Nous préparons actuellement un quesionnaire pour connaître un peu mieux vos besoins, il sera diffusé avant la fin de l'année dans toues les boîtes à lettres. Il nous permettra notamment d'établir précisément le plan de culture 2020.

 

 

 

 

 

Des chèvres des moutons pour le débroussaillage !!!

En ce début de printemps il  souffle comme un petit air de campagne et d’autrefois.  Les moutons et les chèvres ont envahi les rues du village pour la plus grande joie des enfants. Il ne leur a fallu que deux jours pour faire leur affaire du débroussaillage dans le parc du château !!!  Un petit poulailler  sera également bientôt installé au fond du parc.

 

 

Une matinée conviviale sous le signe du printemps :

Le samedi 27 Avril à partir de 10h s’est tenue l’inauguration de la grainothèque. Un grand merci à tous ceux qui ont assisté  au spectacle pour enfants, au concert de musique actuelle, visité le jardin et  participé aux ateliers de jardinage.

D’autres initiatives et ateliers autour du jardin vous seront bientôt proposés. Le 11 juin par les exemple les enfants pourront participer dans le cadre scolaire à la cueillette des premières fraises, aux ateliers de désherbage et rempotage, semer du basilic, du mesclun…

 

LA ROUTE SOLAIRE

Avec cet équipement, la commune  fait un premier pas  sur la voie de l’autonomie  énergétique.  À l’heure de la transition énergétique, imaginez une route capable de capter

l’énergie solaire et de produire de l’électricité localement !

Les travaux de construction de la route solaire et du passage piéton lumineux sont désormais terminés et la  route est déjà en capacité de produire de l’énergie.

La route solaire alimentera les équipements de la place le  miroir d’eau, l’éclairage public

(leds) et le surplus produit viendra alimenter la mairie.

Les  équipements  ont été financés à 80 % par le Conseil départemental et la Métropole. Un grand merci pour leur soutien car sans eux rien n’aurait été possible. L’équipement sera inauguré prochainement par Martine Vassal

 

APPEL A PARTICIPATION AU CENTRE VILLAGE COMPOSTER VOS DECHETS !

Dans le cadre du grenelle de l’environnement et de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le Territoire du Pays d'Aix a lancé son programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés (PLPDMA).

L’objectif de ce programme est de réduire de 10 % d'ici 2020 la quantité de déchets produits par les ménages en limitant la quantité collectée et traitée sur le site d’enfouissement de l’Arbois.

Le programme de compostage collectif fait partie des actions mises en place pour atteindre ce résultat.

Pourquoi participer ?

  • Pour réduire vos déchets biodégradables qui représentent 1/3 de la poubelle
  • Pour se rencontrer autour d’un projet collectif
  • Pour fabriquer gratuitement un compost de qualité

Si vous êtes domiciliés au centre village et êtes intéressés, faites-vous rapidement connaître auprès de notre maraîcher qui vous accompagnera et vous formera aux bonnes pratiques !

En envoyant un mail à l’adresse suivante : maraicher@chateauneuflerouge.com

 

Le toit de la cantine pourra également  produire de l’énergie

Les changements climatiques interrogent fortement la conception des bâtiments  qui devront répondre à une nouvelle donne climatique. Nous voulons que les espaces publics et les bâtiments communaux soient désormais conçus ou  réhabilités afin de maintenir un cadre de vie sain, sécurisé, confortable et respectueux de l’environnement. Le bâtiment représente près de 45% de la consommation énergétique nationale et plus de 25% des émissions de Gaz à Effet de serre.

Le permis de construire de la future cantine scolaire a été déposé et les travaux vont pouvoir commencer dans quelques semaines pour une livraison du bâtiment prévue en juin 2020.

Vous pouvez visionner à cette adresse https://www.popup-house.com/popup-house-une-revolution-pour-l-habitat/  le reportage  diffusé le 10 mars 2019 dans le JT de TF1 sur le procédé

pop-up house.